Addendum

Europe of Freedom and Direct Democracy Group

(43 MEPs displayed)

Adequacy of the protection afforded by the EU-US Privacy Shield
B8-0305/2018:


Isabella
ADINOLFI
 ABSTENTION
Laura
AGEA
 (absent)
John Stuart
AGNEW
 AGAINST
Daniela
AIUTO
 ABSTENTION
Tim
AKER
 AGAINST (+) . – UKIP MEPs have voted against this non-legislative resolution. Whilst UKIP MEPs appreciate that citizens’ confidence with how businesses handle citizens’ data has been tested recently, UKIP do not believe the best solution is to suspend the Privacy Shield agreement. The suspension of this agreement would, no doubt, have a detrimental impact on the many businesses who legitimately process data in accordance with the agreement.
Jonathan
ARNOTT
 AGAINST (+) Whilst being in favour of appropriate data exchange where necessary for reasons of security, I believe that such matters should be determined by national governments, not the European Union. The report, although correctly critical of the lack of safeguards in certain areas, is particularly EU-centric and overly demanding of the US Government. Overall I felt it appropriate to vote against.
Gerard
BATTEN
 AGAINST
Tiziana
BEGHIN
 ABSTENTION
Joëlle
BERGERON
 ABSTENTION
Louise
BOURS
 (absent)
Jonathan
BULLOCK
 AGAINST (+) UKIP MEPs have voted against this non-legislative resolution. Whilst UKIP MEPs appreciate that citizens’ confidence with how businesses handle citizens’ data has been tested recently, UKIP do not believe the best solution is to suspend the Privacy Shield agreement. The suspension of this agreement would, no doubt, have a detrimental impact on the many businesses who legitimately process data in accordance with the agreement.
Fabio Massimo
CASTALDO
 (excused)
Aymeric
CHAUPRADE
 FOR
David
COBURN
 AGAINST
Jane
COLLINS
 AGAINST
Ignazio
CORRAO
 ABSTENTION
Rosa
D'AMATO
 ABSTENTION
Mireille
D'ORNANO
(none) (+) Je me suis abstenue sur le rapport relatif au bouclier de protection des données UE-États-Unis. La Cour de justice de l’Union européenne, dans un arrêt du 6 octobre 2015, a invalidé la décision concernant la sphère de sécurité et a précisé qu’un niveau de protection adéquat dans un pays tiers s’entend comme « substantiellement équivalent » à la protection garantie dans l’Union en vertu de la directive 95/46 lue à la lumière de la charte. L’UE doit donc urgemment conclure les négociations relatives à un nouveau dispositif afin de garantir la sécurité juridique sur les modalités de transfert des données à caractère personnel de l’Union européenne vers les États-Unis. Il y a dans ce rapport certains éléments très imprécis, d'autres assez corrects et d'autres assez problématiques. Le point C notamment justifie noir sur blanc que le commerce des données personnelles des consommateurs « constitue un élément important des relations transatlantiques », alors que de nombreuses associations se liguent un peu partout en Europe pour contester l'exploitation commerciale des données du consommateur. C’est ainsi l’exploitation commerciale des données qui me pousse à m’abstenir quand bien même le rapport recèle par ailleurs des évolutions plutôt positives.
William (The
Earl of) DARTMOUTH
 AGAINST
Bill
ETHERIDGE
 (absent)
Eleonora
EVI
 ABSTENTION
Nigel
FARAGE
 (absent)
Laura
FERRARA
 ABSTENTION
Raymond
FINCH
 (excused)
Nathan
GILL
 AGAINST
Mike
HOOKEM
 AGAINST
Robert Jarosław
IWASZKIEWICZ
 (absent)
Jörg
MEUTHEN
 FOR
Giulia
MOI
 ABSTENTION
Bernard
MONOT
 FOR
Sophie
MONTEL
 FOR
Paul
NUTTALL
 (absent)
Patrick
O'FLYNN
 AGAINST
Rolandas
PAKSAS
 (absent)
Margot
PARKER
 AGAINST (+) . – UKIP MEPs have voted against this non-legislative resolution. Whilst UKIP MEPs appreciate that citizens’ confidence with how businesses handle citizens’ data has been tested recently, UKIP do not believe the best solution is to suspend the Privacy Shield agreement. The suspension of this agreement would, no doubt, have a detrimental impact on the many businesses who legitimately process data in accordance with the agreement.
Jiří
PAYNE
 AGAINST
Piernicola
PEDICINI
 ABSTENTION
Florian
PHILIPPOT
 ABSTENTION (+) La Cour de justice de l’Union européenne, dans son arrêt du 6 octobre 2015 dans l’affaire C-362/14, Maximillian Schrems contre Data Protection Commissioner, a invalidé la décision concernant la sphère de sécurité et a précisé qu’un niveau de protection adéquat dans un pays tiers s’entend comme «substantiellement équivalent» à la protection garantie dans l’Union en vertu de la directive 95/46 lue à la lumière de la charte. L’UE doit donc urgemment conclure les négociations relatives à un nouveau dispositif afin de garantir la sécurité juridique sur les modalités de transfert des données à caractère personnel de l’Union européenne vers les États-Unis. Certains éléments sont imprécis, d'autres corrects et d'autres problématiques. Ainsi, le considérant C justifie que le commerce des données personnelles des consommateurs « constitue un élément important des relations transatlantiques », alors que de nombreuses associations contestent cette exploitation commerciale. Beaucoup de poncifs et de fioritures laissent penser qu'en réalité le sujet est peu maîtrisé. Protéger les données et renforcer les libertés fondamentales (mais comment ?, rien n'est réellement explicité) est évidemment une bonne chose, mais cela ne peut pas se faire dans un cadre d'aspects commerciaux des données entre UE et EU, puisqu'elles tomberont aux mains d'entreprises privées très puissantes. Je préfère donc m'abstenir.
Julia
REID
 AGAINST (+) . – UKIP MEPs have voted against this non-legislative resolution. Whilst UKIP MEPs appreciate that citizens’ confidence with how businesses handle citizens’ data has been tested recently, UKIP do not believe the best solution is to suspend the Privacy Shield agreement. The suspension of this agreement would, no doubt, have a detrimental impact on the many businesses who legitimately process data in accordance with the agreement.
Jill
SEYMOUR
 (absent)
Dario
TAMBURRANO
 ABSTENTION
Marco
VALLI
 ABSTENTION
Marco
ZULLO
 ABSTENTION