Addendum

Europe of Nations and Freedom Group

(37 MEPs displayed)

Ending child marriage
B8-0535/2017:


Gerolf
ANNEMANS
 AGAINST
Marie-Christine
ARNAUTU
 AGAINST (+) Cette proposition de résolution demande que l’UE se saisisse du sujet préoccupant du mariage des enfants. Malgré quelques propositions sensées, le texte regorge de paragraphes idéologiques, et de revendications sur l’égalité des genres ou l’intégration forcenée de migrants dans nos sociétés, à des années-lumière de la problématique originelle (et parfois même en contradiction). On passe d’une situation de souffrance réelle, à des propositions délirantes. J’ai donc malheureusement dû voter contre un rapport qui aurait fait l’unanimité s’il n’avait été perverti par des cerveaux malades.
Janice
ATKINSON
 AGAINST
Nicolas
BAY
 AGAINST (+) . – Sous un énoncé sans équivoque, la proposition de résolution cache un fatras idéologique à base de pseudo-féminisme radical et de « théorie du genre ». Y sont promus l’avortement pour les enfants, les problématiques de genre avec une victimisation systématique et exclusive des femmes, l’éducation sexuelle des enfants, plus de financements pour des programmes en faveur des migrants... Cependant, je me suis abstenu sur ce texte car quelques bonnes idées sont proposées pour lutter réellement contre le mariage d’enfants. J’aurais toutefois préféré qu’elles prennent en compte le facteur migratoire, s’agissant d’actes principalement commis au sein de cultures extra-européennes.
Dominique
BILDE
 AGAINST (+) La lutte contre les mariages d’enfants est une nécessité absolue. Pour y parvenir il faut se garder d’idéologie et comprendre le phénomène, l’analyser, pour s’attaquer à son origine. Ce n’est malheureusement pas ce que fait ce rapport. S’il reconnaît d’un côté que des mariages d’enfants ont désormais lieu en Europe ou concernent des Européens, et qu’il admet de l’autre côté que la crise migratoire a importé sur notre sol des enfants dans cette triste situation, il n’ose pas faire un lien direct entre populations immigrées et mariage d’enfants. Il s’y refuse parce que ce serait admettre que le meilleur moyen de réduire les mariages d’enfants sur notre sol est de réduire l’importation de cette pratique en s’attaquant au problème migratoire.
Au lieu de ça, le rapport propose de s’appuyer sur l’éducation alors qu’il reconnaît lui-même que ces enfants sont généralement déscolarisés. Il préconise aussi d’influencer les pays tiers pour que la pratique disparaisse chez eux. Ce ne sont qu’incantations ! Nous ne parvenons pas à préserver nos mœurs, changeons celles de nos voisins... Irréaliste ! On ne part pas au combat avec des armes en plastique, je m’oppose donc à ce rapport.
Mara
BIZZOTTO
 ABSTENTION (+) La presente risoluzione conclude il dibattito sollevato da una Interrogazione Orale sul problema dei matrimoni infantili, un fenomeno che riguarda i Paesi in Via di Sviluppo ma che, in seguito all'ondata migratoria senza precedenti che ha investito l'UE, coinvolge oggi anche gli Stati membri. Il testo, giustamente, condanna con fermezza queste pratiche e chiede che tanto l'UE, quanto gli Stati mobilitino tutti gli strumenti a loro disposizione per combatterle, rafforzando, ad esempio, la cooperazione con le autorità di contrasto e i sistemi giudiziari dei Paesi terzi e contribuendo così all'adozione di normative che vietino i matrimoni precoci e forzati imponendo un'età minima per contrarre matrimonio. Per tutti questi motivi mi sono espressa a favore di questo testo.
Mario
BORGHEZIO
 AGAINST
Marie-Christine
BOUTONNET
 AGAINST (+) Je suis bien sûr très opposée au mariage des enfants mais le texte de ce rapport ne se contente pas de prendre une position hostile à cette pratique.
Il mélange avec ce sujet des considérations sur les migrants, l’égalité des sexes, les quotas de femmes, la théorie du genre et l’avortement : autant de questions très éloignées du sujet de base.
Par conséquent, je me suis abstenue.
Steeve
BRIOIS
 AGAINST
Angelo
CIOCCA
 (absent)
Marcel
de GRAAFF
 AGAINST
André
ELISSEN
 AGAINST
Edouard
FERRAND
 AGAINST
Lorenzo
FONTANA
 AGAINST
Sylvie
GODDYN
 AGAINST
Jean-François
JALKH
 AGAINST
France
JAMET
 AGAINST
Barbara
KAPPEL
 AGAINST (+) Ich habe für die vorliegende Entschließung gestimmt. Die Entschließung behandelt das Problem der immer stärker zunehmenden Zahl an Kinderehen in Europa. Unter anderem wird hervorgehoben, dass Mittel für Programme zur Verhinderung von Kinderehen ins Leben gerufen sollen und ein Umfeld geschaffen werden soll, in dem Mädchen ihr Potenzial in vollem Umfang ausschöpfen können.
Gilles
LEBRETON
 AGAINST (+) Je me suis abstenu. Certes, cette résolution fait le constat que le mariage des enfants est une atteinte à leur liberté, mais elle verse rapidement dans des observations plus idéologiques en traitant la question à travers le prisme de la théorie du genre.
Christelle
LECHEVALIER
 AGAINST (+) Je me suis abstenue sur cette résolution. En effet, d'une part, la volonté de lutter contre le mariage (forcé) des enfants est tout à fait louable, mais d'autre part, cette résolution utilise cette cause légitime pour introduire des éléments idéologiques et néfastes tels que les quotas de femmes ou la théorie du genre. Par ailleurs cette résolution demande d'avantage de fonds pour le programme Daphne, soutenant, entre autres, l'immigration massive.
Philippe
LOISEAU
 AGAINST
Dominique
MARTIN
 AGAINST (+) Je me suis abstenu sur ce vote.
Cette résolution porte sur le problème des mariages d’enfants. Elle fait le constat exact que le mariage des enfants est une atteinte à leur liberté, et demande ainsi un véritable engagement de l’Union européenne à défendre le droit des enfants dans le monde.
Néanmoins, le Rapporteur a mis également plusieurs paragraphes idéologiques, ainsi que des revendications sur l’égalité des genres ou l’intégration forcenée de migrants dans nos sociétés.
Je ne pouvais donc pas soutenir ce texte.
Michał
MARUSIK
 AGAINST
Georg
MAYER
 AGAINST (+) Die Kinderehe stellt einen klaren Verstoß gegen Rechte des Kindes dar und sollte mit aller Deutlichkeit verurteilt werden. Deshalb habe ich meine Zustimmung erteilt.
Joëlle
MÉLIN
 AGAINST (+) Dans cette proposition de résolution la commission FEMM, au nom du Parlement, demande que l’UE se saisisse du sujet préoccupant du mariage des enfants. Le texte regorge malheureusement de paragraphes idéologiques et de revendications sur l’égalité des genres ou l’intégration de migrants dans nos sociétés, en décalage total avec la problématique originelle (et parfois même en contradiction). On passe, de manière perverse, d’une situation de souffrance réelle et concrète, à la promotion de lubies égalitaristes et idéologiques de l’UE. Aussi, si le rapporteur socialiste établit justement la corrélation factuelle entre l’arrivée massive de migrants et l’augmentation grave du nombre de cas, les dérives orientées de ce texte m’ont poussé à m’abstenir.
Bernard
MONOT
 AGAINST (+) J’ai voté contre cette proposition de résolution sur le mariage des enfants car, même si cette question traite de la protection des enfants dans le monde, celle-ci est utilisée comme prétexte pour intégrer des références idéologiques liées à des revendications sur l’égalité des genres, à l’accès aux services d’avortement et au planning familial pour tous les enfants, ou l’intégration forcée de migrants dans nos sociétés.
Franz
OBERMAYR
 AGAINST
Marcus
PRETZELL
 AGAINST
Laurenţiu
REBEGA
 AGAINST
Matteo
SALVINI
 ABSTENTION
Jean-Luc
SCHAFFHAUSER
 AGAINST
Olaf
STUGER
 AGAINST
Mylène
TROSZCZYNSKI
 AGAINST (+) Cette proposition de résolution demande que l’UE se saisisse du sujet préoccupant du mariage des enfants.
Malgré quelques propositions sensées, le texte regorge de paragraphes idéologiques, et de revendications sur l’égalité des genres ou l’intégration forcenée de migrants dans nos sociétés, à des années-lumière de la problématique originelle (et parfois même en contradiction). Le Parlement européen est passé maître dans l'instrumentalisation de combats véritables et profonds à des fins idéologiques.
J'ai choisi l'abstention.
Harald
VILIMSKY
 AGAINST (+) Die Kinderehe stellt einen klaren Verstoß gegen Rechte des Kindes dar und sollte mit aller Deutlichkeit verurteilt werden. Deshalb habe ich meine Zustimmung erteilt.
Marco
ZANNI
 FOR
Auke
ZIJLSTRA
 AGAINST
Stanisław
ŻÓŁTEK
 (absent)