Addendum




Belgium

(21 MEPs displayed)

Ending child marriage
B8-0535/2017:


Gerolf
ANNEMANS
 FOR
Maria
ARENA
 FOR
Pascal
ARIMONT
 FOR (+) In Entwicklungsländern ist jedes dritte Mädchen unter 18 Jahren bereits verheiratet. Kinderheirat betrifft sowohl Mädchen als auch Jungen, wobei 82 Prozent der verheirateten Kinder weiblich sind. Kinderheirat ist nicht nur in Entwicklungsländern ein Problem; auch in Europa wird sie praktiziert. Diese Praktik muss beendet werden. Darum ist es richtig, dass die Beendigung von Kinderehen, Früh- und Zwangsverheiratungen zu den Prioritäten des außenpolitischen Handelns der EU im Bereich der Förderung der Rechte der Frau und der Menschenrechte zählt. Auch in der EU selbst müssen die Rechte des Kindes konsequent gefördert und geschützt werden.
Hugues
BAYET
 FOR (+) Des milliers d’enfants en Europe sont mariés! Ces unions sont parfois autorisées, et le traitement de chaque cas diffère grandement d’une justice nationale à une autre, faute d’uniformisation des législations en la matière. Par le vote du Parlement européen cette semaine, nous voulons mettre la pression sur les États européens afin de prendre les mesures nécessaires et remédier au problème.
L’origine du mariage des enfants est souvent basée sur l’idée que les filles et les femmes ont moins de valeur que les garçons et les hommes. La pauvreté, les pratiques culturelles, mais aussi l’insécurité, sont des éléments qui font subsister ces pratiques. L’Europe ne peut pas être à la traîne dans ce combat, et la prise de position du Parlement européen est un acte qui va dans le bon sens.
Ivo
BELET
 FOR
Mark
DEMESMAEKER
 FOR
Gérard
DEPREZ
 FOR
Philippe
LAMBERTS
 FOR
Sander
LOONES
 (absent)
Louis
MICHEL
 FOR (+) . – J’ai voté en faveur de cette proposition de résolution portant la nécessité de mettre fin aux mariages d’enfants. De telles pratiques qui prennent racine dans l’inégalité des genres ont des conséquences tragiques sur la personnalité des enfants, souvent victimes de violences psychologiques et physiques. En tant que parlementaires, il est de notre devoir de pousser les États concernés à respecter la cible 5.3 des ODD visant à l'interdiction des mariages d'enfants à l'horizon 2030 et à établir un cadre juridique solide permettant de défendre ces « sans droits », d’interdire de telles pratiques et de fixer un âge minimum pour contracter un mariage. Si aucune mesure n’est prise en ce sens, nous serons tenus responsables pour avoir laissé ces jeunes filles dans la dépendance, la précarité et l’ignorance, leur fermant les portes à l’éducation, et au-delà à toute possibilité d’autonomisation. De même, le développement de la règle du « bâillon mondial » et les conséquences que celle-ci peut avoir sur les droits et la santé des filles et des femmes dans les PED est inacceptable.
Frédérique
RIES
 FOR
Claude
ROLIN
 FOR (+) J’ai voté en faveur de cette proposition de résolution sur la nécessité de mettre fin aux mariages d’enfants car elle s’inscrit dans l’objectif de l’Union européenne de promouvoir les droits de l’enfant. Les mariages d’enfants, les mariages précoces et les mariages forcés constituent des violations de ces droits qu’il convient de condamner fermement. Ces pratiques néfastes vont souvent de pair avec des formes graves de violence à l’égard des femmes et des filles, en particulier. Les mariages d’enfants, les mariages précoces et les mariages forcés ont des répercussions catastrophiques sur la santé des femmes et des filles, y compris de graves risques de complications lors de la grossesse et d’infections au VIH, et exposent les filles aux abus sexuels, à la violence domestique et même aux crimes d’honneur. En adoptant cette résolution, je me joins à mes collègues au Parlement européen afin de mettre la pression sur les États européens de prendre les mesures nécessaires pour endiguer totalement ce fléau. Ainsi, ai-je également plaidé pour le renforcement de projets et de campagnes qui sensibilisent au problème et mettent l’accent sur l’éducation et l’autonomisation des victimes de ces types de mariage.
Bart
STAES
 FOR (+) De EU is actief in landen waar kindhuwelijken voorkomen en kan via haar buitenlands beleid fondsen en programma's inzetten die kindhuwelijken, gedwongen huwelijken of huwelijken op jonge leeftijd uit de wereld helpen. Eén op de drie meisjes in ontwikkelingslanden huwt voor haar achttiende verjaardag en één op de negen zelfs voor haar vijftiende. Deze kinderen verdienen meer bescherming en toegang tot gezondheidszorg.
De resolutie benadrukt dat kindhuwelijken een vorm van geweld zijn tegen vrouwen en meisjes en dat het Verdrag van Istanbul er zelfs toe oproept om dit in het strafrecht op te nemen. Zowel de EU als de lidstaten kunnen tot een gemeenschappelijke aanpak komen, meer inzetten op preventie via onderwijs en betere gezondheidszorg, extra aandacht schenken aan kinderen uit armere gemeenschappen en vluchtelingenkinderen. Vandaag is weinig cijfermateriaal beschikbaar, dus inzetten op het verzamelen en monitoren van dit soort gegevens is belangrijk.
Ook het dichten van de financiële put na de Global Gag Rule van de VS, die financiering verbiedt van organisaties zoals het Bevolkingsfonds van de VN, die anticonceptie verstrekken en voorlichting geven aan vrouwelijke slachtoffers van kindhuwelijken om de kans op hiv-besmetting en complicaties bij zwangerschappen op jonge leeftijd te verminderen, kan bijdragen tot het uitbannen van kindhuwelijken.
Helga
STEVENS
 FOR
Marc
TARABELLA
 FOR (+) Des milliers d’enfants en Europe sont mariés! Ces unions sont parfois autorisées, et le traitement de chaque cas diffère grandement d’une justice nationale à une autre, faute d’uniformisation des législations en la matière. Par le vote du Parlement européen cette semaine, nous voulons mettre la pression sur les États européens afin de prendre les mesures nécessaires et remédier au problème.
L’origine du mariage des enfants est souvent basée sur l’idée que les filles et les femmes ont moins de valeur que les garçons et les hommes. La pauvreté, les pratiques culturelles, mais aussi l’insécurité, sont des éléments qui font subsister ces pratiques. L’Europe ne peut pas être à la traîne dans ce combat, et la prise de position du Parlement européen est un acte qui va dans le bon sens.
Anneleen
VAN BOSSUYT
 FOR
Kathleen
VAN BREMPT
 FOR
Tom
VANDENKENDELAERE
 FOR
Hilde
VAUTMANS
 FOR (+) Eén op de drie meisjes in de wereld wordt uitgehuwelijkt voor haar 18e levensjaar. Ook in Europa wacht veel meisjes hetzelfde lot. En de situatie wordt er niet beter op, omdat ook zij die vluchten, gedwongen worden om te trouwen. Dit heeft vaak te maken met een uiterst precaire financiële situatie. Bovendien lijkt men te denken dat dit de meisjes zal beschermen tegen seksueel geweld. Helaas zijn er geen cijfers beschikbaar over de problematiek in Europa en weten we dus helemaal niet hoe groot het probleem is en welke actie we verder moeten ondernemen.
Daarom vraag ik de commissaris onderzoek te starten. We hebben gegevens en cijfers nodig om de problematiek in Europa in kaart te brengen. Alleen zo kunnen we een eind maken aan deze traumatiserende praktijk en onze wetgeving aanpassen.
Voorts moeten we inzetten op voorlichting van de gezinnen en de opleiding van mensen die in hun beroep in contact komen met zulke situaties, dus ook mensen die vluchtelingen in Europa ondersteunen. En last but not least moeten we minderjarige vluchtelingen beter beschermen. Ook kindhuwelijken zijn deels het gevolg van ons falende asielbeleid. We mogen hen niet in de steek laten. Daarom stem ik voor deze resolutie.
Guy
VERHOFSTADT
 FOR
Lieve
WIERINCK
(none) (+) . – I voted in favour, because I am committed to promoting and protecting the rights of the child, and I believe a forced marriage is a violation of these rights.