Addendum




Belgium

(21 MEPs displayed)

Objection pursuant to Rule 106: draft Commission implementing decision authorising the placing on the market of products containing, consisting of, or produced from genetically modified soybean DAS-44406-6, pursuant to Regulation (EC) No 1829/2003 of the European Parliament and of the Council on genetically modified food and feed
B8-0541/2017:


Gerolf
ANNEMANS
 FOR
Maria
ARENA
 FOR
Pascal
ARIMONT
 FOR (+) Der Durchführungsbeschluss der Kommission erlaubt den Verkauf und die Nutzung von Erzeugnissen, die genetisch veränderte Sojabohnen der Sorte DAS-44406-6 enthalten, aus ihnen bestehen oder aus ihnen gewonnen werden. In meinen Augen stellen die Erzeugnisse, die diese genetisch veränderten Sojabohnen enthalten, ein potenzielles Risiko für Mensch, Tier und Umwelt dar, da die langfristigen Auswirkungen von gentechnisch veränderten Stoffen auf unsere Organismen bislang nicht hinlänglich bekannt sind. Aus diesem Grund habe ich gegen den Beschluss der Kommission gestimmt.
Hugues
BAYET
 FOR (+) J’ai refusé cette autorisation. Le comportement de la Commission européenne en la matière est totalement inadéquat et fait fi des intérêts du citoyen.
Ivo
BELET
 AGAINST
Mark
DEMESMAEKER
 AGAINST
Gérard
DEPREZ
 FOR
Philippe
LAMBERTS
 FOR
Sander
LOONES
 (absent)
Louis
MICHEL
 AGAINST (+) . – De EFSA heeft op 17 februari 2017 een gunstig advies uitgebracht over de effecten van het bewuste type gewijzigde soja. Omdat er mijns inziens vanwege de Commissie ook geen aanzet is geweest om haar uitvoeringsbevoegdheden te overschrijden, meen ik dat er onvoldoende grond is om het uitvoeringsbesluit van de Commissie voor het in de handel brengen van deze genetisch gewijzigde soja te verwerpen. Door gemodificeerde voedingsgewassen resoluut af te wijzen denken sommigen een goede daad te stellen. Gentechnologie kan echter ook bijdragen tot betere fotosynthese en droogteresistentie van planten, het verwijderen van allergenen in voedingsstoffen of het beperken van het gebruik van insecticiden. Dit soort verbeteringen kunnen oogsten, inkomens en de kwaliteit van de leefomgeving verbeteren en net hierdoor de evolutie naar een duurzame landbouw vooruithelpen.
Frédérique
RIES
 FOR (+) La partie de ping-pong continue entre les députés européens et la Commission sur les OGM. Ce midi, le Parlement européen a largement rejeté l’autorisation d’importation du soja génétiquement modifié DAS-44406-6. Il est reconnu pour être tolérant à trois herbicides: le glyphosate, le 2,4-D et le glufosinate, ce qui pose de sérieux problèmes en terme de santé publique. Des études indépendantes concluent d’ailleurs que «l'évaluation des risques par l'EFSA n'est pas acceptable sous sa forme actuelle, puisqu'elle n'identifie pas les lacunes et les incertitudes en matière de connaissances et n'évalue pas la toxicité, l'impact sur le système immunitaire et le système reproducteur». D’autres raisons ont motivé mon vote en faveur de l’objection. Premièrement, le Conseil est toujours aussi divisé sur le sujet des OGM puisque seulement dix États membres ont voté en faveur d'une autorisation d’importation du soja GM DAS-44406-6. Passer outre est clairement un déni de démocratie de la part de la Commission. Deuxièmement, en attendant que la question de la réautorisation ou non du glyphosate soit tranchée entre États membres dans les semaines à venir, il serait logique de «stopper» l'importation de ces graines de soja génétiquement modifiées dans l'Union européenne, comme l’exige une majorité de citoyens européens.
Claude
ROLIN
 FOR (+) Fidèle à mes convictions, j'ai bien entendu, une nouvelle fois, mis mon veto à l’importation dans l’Union européenne de cette variété de soja transgénique destiné à l’alimentation humaine et animale et traité avec des mélanges de pesticides, dont le glyphosate (le soja DAS-44406-6, résistant aux herbicides à base de glyphosate, de 2,4-D – la lettre «D» désignant le dichlorophénol – et de glufosinate d’ammonium). Je suis par ailleurs très satisfait de constater que cette objection à la proposition de la Commission européenne a été approuvée à une large majorité par l'hémicycle. Les préoccupations suscitées par des lacunes dans l'évaluation des risques réalisée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments restent en effet tout aussi grandes. Sans compter les préoccupations d'ordre environnemental et de santé publique. À noter toutefois – preuve que le combat anti-OGM doit continuer –, le veto du Parlement est surtout politique, étant entendu qu'il n'a pas de caractère juridiquement contraignant pour la Commission européenne.
Bart
STAES
 FOR
Helga
STEVENS
 AGAINST
Marc
TARABELLA
 FOR (+) Comme le Parlement européen, nous avons refusé cette autorisation. Le comportement de la Commission européenne en la matière est totalement inadéquat et fait fi des intérêts du citoyen.
Anneleen
VAN BOSSUYT
 AGAINST
Kathleen
VAN BREMPT
 FOR
Tom
VANDENKENDELAERE
 AGAINST
Hilde
VAUTMANS
 AGAINST (+) Ook hier volg ik de wetenschappelijke mening van de Europese Autoriteit voor voedselveiligheid (EFSA), tegen het buikgevoel van enkele politici in. Politici moeten zich bij dergelijke kwesties niet in de plaats willen stellen van wetenschappers.
Guy
VERHOFSTADT
 AGAINST
Lieve
WIERINCK
 AGAINST (+) . – I voted against as I am convinced we have to invest and think about new ways to ensure our food security. As the risk assessments did not find sufficient evidence to state that the genetically modified soybeans are harmful for animals or humans, I do not think they will harm us. Of course, I fully support further research into genetically modified crops in general.